Socio-esthéticienne, le trait d’union entre santé et beauté !

Il n’est pas exagéré de dire qu’une esthéticienne possède le pouvoir d’influer sur notre moral et notre qualité de vie. La socio-esthéticienne pousse cette vérité à son paroxysme en apportant du bien-être aux personnes en souffrance physique, psychologique ou en détresse sociale grâce aux pouvoirs des soins esthétiques. Socio-esthéticienne, un rempart pour adoucir les épreuves de la vie… 

Dans cet article, nous répondons à vos questions :

  • Qu’est-ce que le métier de socio-esthéticienne ?
  • Quels sont ses champs d’actions ?
  • Quel diplôme faut-il suivre et où se former au métier ?

1/ Socio-esthéticienne, le talent et le cœur sur la main !

a. Socio-esthéticienne, une expertise ciblée !

La socio-esthéticienne est avant tout une experte en soins esthétiques. Du maquillage aux soins de la peau en passant par les massages, ses compétences sont celles d’une esthéticienne confirmée. Au-delà des capacités techniques, le métier requiert une grande sensibilité et une force de caractère. En effet, il faut être capable d’adapter les soins aux personnes rencontrées, en tenant compte de leurs pathologies, de leur tranche d’âge, des traitements médicaux prescrits ou encore des préconisations du corps médical.

Maquillage camouflage, soins relaxants… les soins pour se réapproprier son corps, se détendre ou encore retrouver de l’estime de soi sont nombreux. La socio-esthétique porte l’espoir que le bien-être est un rempart contre la détresse, quelle qu’en soit sa raison.

b. Socio-esthéticienne, le médecin du bien-être ?

Afin d’apporter son aide de manière optimale à chacun de ses patients, la socio-esthéticienne peut s’appuyer sur ses bases en anatomie, physiologie, biologie générale et cutanée ainsi qu’en dermatologie. Ces connaissances sont essentielles à la bonne compréhension des mécanismes du corps humain. Ainsi, elles lui permettent d’appréhender au mieux les différentes pathologies auxquelles elle sera confrontée dans son quotidien : handicaps moteurs, mentaux, personnes atteintes de cancer…

socio-esthéticienne missions

2/ Les champs d’actions de la socio-esthéticienne 

Elle travaille principalement en collaboration avec les professionnels de santé (personnel soignant, kinésithérapeute, ergothérapeute…) et les assistantes sociales.

a. Des domaines d’interventions nombreux 

  • Structures hospitalières (dans tous les services de médecine et de chirurgie).
  • Milieu gériatrique (établissement d’hébergement – services de soins et de maintien au domicile…).
  • Secteur médico-social (centres d’insertion socioprofessionnelle, centres sociaux, milieu carcéral…) ;
  • Cabinets de dermatologie ;
  • Centres de grands brulés ;
  • Institut de beauté

 b. Les missions

La Socio-esthéticienne aide les patients à accepter la modification de leur corps et à adoucir leurs maux grâce au bien-être qu’apportent les soins esthétiques.

Pour cela, elle passe pour cela par plusieurs étapes :

  • Elle détermine les besoins en soins esthétiques du patient en fonction des préconisations médicales ;
  • Elle prodigue ses soins esthétiques : maquillage, soins visages, soins corps, massages… ;
  • Elle anime des ateliers variés tels que : auto-maquillage, prévention du vieillissement cutané… ;
  • Elle organise des activités de groupes pour permettre aux patients de créer ou d’entretenir les liens sociaux.

socio-esthéticienne structure hospitalière

3/ Se former pour devenir Socio-esthéticienne

Cette polyvalence est certes le résultat de quelques années d’expérience mais également et surtout d’une formation adéquate !

a. La formation Expert esthétique à vocation sociale

L’école Peyrefitte Esthétique Lyon enseigne le programme Expert Esthétique à vocation sociale. Il a pour mission d’aider à la restauration du bien-être des personnes en souffrance physique, psychique, ou en détresse sociale, grâce aux pouvoirs des soins esthétiques.

Au programme :

Une formation théorique de 196 heures :

  • Connaissances théoriques du corps ;
  • Approche des pathologies ;
  • Comportement adapté à la personne en souffrance ;
  • Connaissance de soi et intégration d’une équipe soignante ;
  • Accompagnement du projet professionnel ;
  • Connaissance de la personne âgée.

Chaque module est constitué d’apports théoriques (conférences par des intervenants spécialisés) et de temps d’analyse et d’appropriation des contenus dans la perspective d’une insertion professionnelle en socio-esthétique.

Une formation pratique de 245 heures, composée de :

  • 3 semaines de stage à répartir sur l’année dans deux ou trois structures au choix ;
  • 4 semaines de stages en continu dans une dernière structure. 

b. Les prérequis pour intégrer la formation

Le programme Expert Esthétique à vocation sociale est accessible uniquement pour les titulaires d’un ou de plusieurs diplômes certifiant d’un savoir-faire esthétique tels que :

Au terme de la formation, vous serez totalement opérationnelle et pourrez travailler en tant que libérale ou en tant que salariée dans une entreprise, un hôpital ou au sein d’une association.

Le bien-être est un droit.

Peyrefitte Esthétique : site web / Instagram / Facebook / Youtube / Tik Tok / LinkedIn 

Campus LyonCampus Aix-les-BainsCampus Aix-en-Provence

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*