Le monde de la Beauté est un domaine en constante évolution où l’innovation est au cœur du développement. Après des années de recherche, les découvertes de nouvelles couleurs, textures et actions des produits cosmétiques avancent à vitesse grand V. Derrière ces nouveautés « produit » se cachent des créateurs… Ils créent, testent et analyses des produits cosmétiques.

Comment travailler en recherche et développement ? Comment créer les nouvelles molécules des cosmétiques de demain ? Alexia Carel, étudiante chez Peyrefitte Esthétique en BTS option Cosmétologie nous répond !

Alexia, tu es en deuxième année de Métiers de l’Esthétique, de la Parfumerie et de la Cosmétologie, pourquoi avoir choisi cette option ?

« J’ai choisi l’option Cosmétologie car j’ai toujours eu un goût prononcé pour les filières scientifiques, j’ai d’ailleurs passé un Bac S SVT. Jusqu’en première je ne connaissais pas l’existence du BTS Métiers de l’Esthétique, de la Parfumerie et de la Cosmétologie. J’ai découvert cette formation lors du salon de l’Étudiant de Lyon. J’ai opté pour le BTS car dès la 1ère année nous avons des cours de TP de cosméto où l’on fabrique des crèmes, des gels et un baume à lèvres au Nutella (rires) ce qui n’est pas le cas en licence ou en DUT de chimie. La pratique en laboratoire et les connaissances acquises en cosmétologie sont les avantages du BTS comparés aux autres programmes. »

Quel est le rythme en option Cosméto ?

« Dans cette option avons 30 heures par semaine de cosméto  entre labo et théorie auxquels s’ajoutent des cours sur les bases physico- chimique de la cosmétologie, de la règlementation internationale des produits cosmétiques, de la bio et de la biochimie et également des travaux de groupe pour nos TPP. Nous avons également tout au long de l’année la possibilité d’assister à plusieurs conférences de marques : présentation de l’appareil high-tech Helight, conférence sur le bio en cosmétique… Et bien sûr, nous avons nos sept semaines de stage que nous devons réaliser en labo’. L’école à de nombreuses offres de stage et nous conseille dans nos choix.»

Concrètement, quelles compétences apprends-tu ?

« Les cours sont principalement axés sur le travail en laboratoire : formulation, contrôle, qualité, réglementation, pratiques… On apprend à créer un produit à partir d’une formule et on le test grâce aux appareils high Tech mis à notre disposition à l’école Peyrefitte EsthétiqueNous avons des appareils pour mesurer l’hydratation de la peau, la viscosité d’un produit (viscosimètre), la texture (texturomètre), la profondeur des rides (quantirides), la réaction de la peau (appareil de mesure cutanée), la couleur d’un produit (chromamètre)… La réglementation du monde de la cosmétique en France et en Europe est également au cœur de notre apprentissage. Enfin, nous apprenons les bons gestes : entretenir la paillasse, comprendre les pictogrammes des produits cosmétiques, constituer son équipement… »

L’option Cosméto du BTS Métiers de l’Esthétique, de la Cosmétique et de la Parfumerie est encore méconnue du grand public et pourtant elle offre de belles perspectives d’avenir…

« Le BTS option Cosmétologie permet d’accéder à des domaines professionnels tels que la recherche et le développement, les affaires réglementaires, les études cliniques ou encore la qualité. Une fois diplômé on peut rentrer directement sur le marché du travail ou poursuivre ses études en licence professionnelle puis en master. Pour ma part, j’aimerais faire une licence pro dans la colorimétrie pour travailler en tant que formulatrice en laboratoire R&D spécialisée en maquillage. »

Quels conseils donnerais-tu à des jeunes qui hésitent à se lancer dans des études d’esthétique ?

« Il ne faut pas forcément aimer se maquiller ou faire des soins toutes les semaines pour faire des études d’esthétique notamment en option Cosmétologie. L’important est d’aimer manipuler, toucher, sentir et de ne pas aimer la routine ! En ce moment, je suis en stage et mes journées ne se ressemblent pas. Le lundi je travaille sur l’élaboration d’un fond de teint, le mardi un rouge à lèvres, le mercredi un concealer et ainsi de suite. Même lorsqu’on crée plusieurs fois le même type de produit, c’est à chaque fois différent : on change la texture, la couleur ou encore une ou plusieurs matières. L’attente du client est toujours personnalisée et précise. »

Alexia Carel

BTS Métiers de l’Esthétique, Cosmétique, Parfumerie option Cosmétologie

Télécharger la fiche du BTS MECP.

Total
9
Shares

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*